informations complémentaires

Laver plus vert

Green Washing ou comment utiliser les idées préconçues pour le marketing vert (ou du bon usage de la recyclerie à idées)…

Cela fait des lustres que j’entends tout et n’importe quoi sur le coût environnemental des Espaces Web.

Quoi que l’on raconte, les espaces Web ont un impact environnemental potentiellement important surtout si l’on mesure tout : l’impact de la conception, l’hébergement, les traitements des données, le poids réel des pages, le nombre d’appels serveur et les requêtes, la réparabilité et le recyclage de tous les appareils de bout en bout, etc..
Le calcul est bien plus compliqué qu’il n’y paraît et les données disponibles sont souvent très partielles et donc erronées (même avec la meilleure volonté du monde).

Alors, lorsque je vois certaines marques et sites colorier leurs pages en vert avec des images monochromes pour en ajouter une couche (même s’ils font de vrais efforts au demeurant sur les autres paramètres) j’ai envie de crier au mensonge et à l’escroquerie (non un pixel vert ne pèse pas moins lourd qu’un pixel rouge, bleu ou transparent).
Donc pour me détendre en cette fin de semaine, j’ai fait l’exercice de mesurer certaines pages (y compris des sites de photographie !) de manière très superficielle l’impact de pages Web (mais cela correspond bien à l’argumentaire de ces marques). L’outil utilisé est le plug-in “Website Footprint“.

Je vous laisse apprécier les résultats et en faire ce que vous voulez :

La couleurs des pixels n’a pas l’air d’y être pour grand chose..

Petit message personnel aux marques tentées par cette voie.

Continuez à nous prendre pour des idiots, à nous faire prendre des vessies pour des lanternes, cela n’apporte rien. Nous – les consom’acteurs puis simplement les consommateurs – allons vous laissez avec vos discours méprisants, avec vos produits et vos offres.
Pour ma part, la situation est simple, si vous arriver à un tel niveau de mépris et de mensonge dans votre discours marketing, il est fort probable que vos produits soient du même tonneau. Si votre discours porte si peu de cas à l’éco-responsabilité et tant à l’irresponsabilité, il est fort probable que vos produits suivent le même chemin.

Alors non merci, je vous laisse avec vos mensonges… Je n’ai pas besoin de vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.