informations complémentaires

L’observatoire d’Access-Score, l’observatoire de accessibilité en France

Dans la continuité d’Access-Score.org, ouvre aujourd’hui l’observatoire d’Access-Score.

Une vision globale et chiffrée de la situation en France

La liste de l’observatoire présente les données publiques liées aux déclarations de conformité au RGAA. La liste contient majoritairement des sites dont les éditeurs ont une obligation réglementaire (sites publics ou de sociétés avec un CA suffisant en regard de la loi).

En l’état, la liste est très incomplète, mais elle va s’étouffer dans les semaines à venir.

L’objectif de l’observatoire est proche de celui de l’indicateur Access-Score : donner de la visibilité et de la lisibilité.

Actuellement, il faut aller chercher au fond des pieds de page des sites (dans le meilleur des cas) pour trouver une information liée à l’accessibilité. Cette information reste trop souvent incomplète.

L’observatoire cherche à répondre à ce manque de visibilité – voire de transparence – tel qu’exprimé dans la recommandation sur l’accessibilité numérique du dernier rapport de la Défenseure des droits. Cette recommandation préconise :
“la mise en place d’un véritable dispositif de contrôle de conformité des sites internet publics aux règles d’accessibilité, assorti de sanctions dissuasives et d’une obligation de prise en compte, notamment dans les cahiers des charges des marchés publics, de l’accessibilité lors de la conception ou de la refonte d’un site. Comme le préconisait le Conseil national du numérique dans son rapport relatif à l’accessibilité publié en 202058, la Défenseure des droits invite le gouvernement à créer une délégation interministérielle de l’accessibilité numérique, qui serait chargée du pilotage, du contrôle et du suivi dans la durée de l’accessibilité numérique des services publics. La Défenseure des droits recommande également d’introduire dans la formation initiale et continue des professionnels du numérique une formation à l’accessibilité numérique.”

En attendant que tout cela puisse éventuellement voir le jour, l’observatoire Access-Score propose un tableau de l’état de l’accessibilité.

Il s’agit d’une tentative d’information complémentaire à l’indicateur Access-Score : fournir à l’usager la capacité de savoir et de comprendre.

La qualité des chiffres fournis peut varier d’un site à l’autre, le mode de calcul n’étant pas toujours le même.
Certains éditeurs utilisent des outils “automatiques” de vérification qui ne peuvent donner qu’une vue partielle de la situation et potentiellement surestimée du respect des critères du référentiel.
D’autres, énoncent les résultats en proportions des critères retenus uniquement (par exemple x % des critères de niveau AA du RGAA 3).

Seule une partie des sites de la liste possède un Access-Score, car uniquement une minorité des sites donne le détail de l’audit dans leur déclaration de conformité (alors que ces données devraient être publiques).

Lorsque l’Access-Score est calculable, il est indiqué. L’indication est proposée sans que les éditeurs en aient fait la demande contrairement à la liste présente sur Access-Score.org qui fonctionne sur la base du volontariat.

Vous pouvez participer

La tâche est énorme, mais rien n’est impossible, il suffit d’essayer. Il est clair que je n’y arriverais pas tout seul.

Vous pouvez participer ! Vous pouvez suggérer autant de sites que vous voulez dans la liste de l’observatoire. Comment faire ? C’est simple, vérifiez qu’il n’est pas déjà dans la liste et utilisez le bouton ajouter afin de demander son ajout à la liste.
Normalement l’ajout se fait dans les 24 h (peut-être pas les week-ends).

Venez nombreux !

La suite

Dès que les données seront suffisantes, il est possible qu’elles soient également mises à disposition sous d’autres formes (notamment un export JSON et MS-XL de la base).

Des analyses chiffrées pourront également être mises à disposition.

Si vous souhaitez voir d’autres éléments, contactez-nous !

Notes

  1. Dématérialisation des services publics : trois ans après, où en est-on ? (février 2022) ou accès direct au rapport au format PDF (2.1 Mo)

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.